«Là où le corps et l'esprit s'unissent au bien-être.»

Le pouvoir des couleurs sur la santé

23 octobre 2018

michel

Guérir ou se prémunir des maladies en observant ou en portant sur soi telle ou telle couleur ? Cela semble possible avec la chromothérapie. Zoom sur cette médecine douce « haute en couleurs »…

Qu’est-ce que la chromothérapie

La chromatothérapie est une médecine non conventionnelle, développée en France par le Dr Agrapart.

Elle fait appel à des lumières colorées projetées sur le corps tout entier (chromothérapie globale) ou sur des zones spécifiques (chromothérapie locale).

Elle utilise également les méridiens d'acupuncture en se basant sur les énergies des couleurs.

Son mode de fonctionnement

Chaque couleur a un effet sur nos cellules, grâce à une perception visuelle mais aussi une perception cutanée.

Une couleur est une onde lumineuse d’une certaine longueur. Chaque couleur possède une longueur d’onde différente que la peau est capable de percevoir, envoyant ainsi des messages au cœur de nos cellules et les modifiant chimiquement parlant.

Le langage des couleurs

Chaque couleur a sa signification. Pour ne citer que les principales :

-le bleu est une couleur ayant des effets apaisants sur notre moral. Il inspire le calme et la sérénité.

-le jaune est une couleur symbolisant l’énergie, l’enthousiasme et la confiance en soi.

-le rouge est une couleur ambivalente. A la fois synonyme d’amour, d’énergie et de détermination, elle porte en elle l’idée de mort, et évoque la tentation, le sang, la colère et le combat.

- le vert est une couleur qui représente la nature, l’équilibre et l’harmonie.

Qu’est-ce qu’elle soigne ?

La chromothérapie permet d’équilibrer l’organisme et de lui apporter ce dont il manque via les couleurs. Elle peut tour à tour soigner les insomnies ou au contraire redonner de l’énergie, faire baisser la tension, diminuer l’anxiété ou renforcer le système immunitaire, etc. Tout dépend des besoins et défaillances du corps.

Avicenne, philosophe et médecin du Ier siècle, faisait ainsi observer qu’une personne qui saignait ne devait pas regarder des objets de couleur rouge vif car cette vision stimulait l’humeur sanguine. Elle devait plutôt être exposée à du bleu pour réduire les saignements.

Une médecine ancienne

La chromothérapie existe depuis l'Antiquité. Bien qu’elle ne s’appelait pas comme telle à l’époque, les couleurs étaient déjà utilisées en complément d'autres thérapies dans le cadre de certaines pathologies.

Leonard de Vinci affirmait ainsi que la puissance de méditation était multipliée par dix sous l’effet de la couleur violette, particulièrement présente dans les vitraux des Eglises.

Des études concluantes

De nombreux chercheurs ont publié des travaux et mené des études sur l’effet des couleurs sur la santé à la fin du XIXème siècle.

En 1878, Edwin D. Babbit mena le premier des travaux sur le principe de la lumière et des couleurs en y associant leurs effets thérapeutiques. Le médecin danois Niels Ryberg Finsen, décrocha ensuite le prix Nobel de médecine en 1903 de médecine pour avoir utilisé de la lumière blanche dans le traitement des pathologies du cerveau.

Plus tard en Inde, en 1920, le Dr Dinshah P. Ghadiali propose, dans son ouvrage The spectro chrometry encyclopédia, le traitement par la couleur de plus de 300 maladies .

Une médecine non reconnue

Actuellement, la chromothérapie n'est pas reconnue scientifiquement. Elle repose sur la subjectivité et ne peut en cela être reconnue par les autorités sanitaires.

Utilisée depuis des siècles par les chinois pour établir des diagnostics ou par les Égyptiens pour traiter les malades, elle attire cependant de nombreux occidentaux pour qui la médecine allopathique a été un échec, ou en complément de traitements médicamenteux classiques.

Où et comment pratiquer ?

La chromothérapie se pratique dans des centres privés dans lesquels des stages découverte peuvent être proposés. On la retrouve également dans certains centres de thalassothérapie qui mêlent hydrothérapie et chromothérapie.

Certains kinésithérapeutes et/ou acupuncteurs proposent par ailleurs ce type de prestations.

Dans tous les cas, il convient de bien se renseigner au préalable pour éviter les charlatanistes.

Audrey Dulieux

Référence: Passeport Santé