«Là où le corps et l'esprit s'unissent au bien-être.»



Le diabète et ses conséquences

Il y a deux principales formes de diabète: le diabète insulino-dépendant, qui apparaît en général avant l'âge de 30 ans, et le diabète non insulino-dépendant, qui frappe en général après l'âge de 40 ans et dont la fréquence dans la population augmente avec l'âge.  Cette forme de diabète serait présente chez environ 10% des personnes de plus de 60 ans.

Une autre forme de diabète, temporaire celle-là, se manifeste au cours de la grossesse et disparaît à l'accouchement.  Les femmes qui en sont atteintes risquent davantage d'en souffrir ultérieurement.  Quel que soit le type de diabète, l'excès de glucose dans le sang peut se déposer dans certains tissus du corps.  La structure et le fonctionnement de ces tissus sont alors altérés et les petits vaisseaux obstrués peuvent provoquer des complications rénales ou visuelles.  Il est possible cependant de prévenir ces problèmes en assurant un bon contrôle de diabète.  Le dépistage et le traitement précoce de ces complications sont par conséquent essentiels.  La massothérapie peut également apporter un certain soutien à la personne atteinte de diabète.

La massothérapie et le diabète

Conscient ds nombreuses manifestations physiques du diabète, on vérifie avec le client concernant l'appétit (alimentation exagérée, amaigrissement), la soif (intense et continuelle), la fatigue, la somnolence, l'hypertension et l'engourdissement des mains et des pieds.

Si certains de ces symptômes sont présents, il est important au massothérapeute de s'assurer que le client soit suivi par un médecin.  Par la suite, on procède à un examen qui vise à dresser un bilan des muscles, des articulations et des tissus.  L'attention se porte particulièrement sur les pieds, les clavicules, les omoplates et les mouvements de l'épaule, les doigts et les mains.  De vérifier aussi s'il y a des taches sur les orteils, des plaies et des signes de cicatrisation lente.
Les manoeuvres effectuées par la suite sont particulièrement bénéfiques car il favorise la circulation sanguine et le retour lymphatique, ou des effleurages doux, peu profonds, à cause de la fragilité de la peau et des capillaires.  Les pétrissages et les drainages sont lents, peu profonds et peu nombreux lors des premières séances.  Sans remplacer l'exercice, les pétrissages peuvent servir d'exercices passifs.  Quant aux frictions, elles se font principalement sur les tendons des petits muscles et sur les muscles inférieurs, mais jamais sur les zones enflées.  Enfin, des vibrations sous les côtes aident à améliorer les réflexes viscéraux.

Le diabète ne se guérit pas, mais on peut contrôler cette maladie qui touche plusieurs personnes.  Les manoeuvres du massothérapeute constituent un des moyens d'y parvenir.  L'intervention du massothérapeute se rapproche aussi de la relation d'aide, ce qui contribue à alléger le stress des angoisses liées au diabète.

Les bienfaits du massage

En quoi une visite chez un massothérapeute professionnel peut-elle être utile à la personne atteinte de diabète?  Les avantages sont nombreux.  Le massage favorise la détente en agissant sur le système nerveux.  Il aide à éliminer les surplus d'adrénaline et de noradrénaline, deux hormones souvent liées à une glycémie élevée.Le massage diminue la fréquence et l'importante de l'enflure aux pieds et augmente l'apport des nutriments et d'oxygène à la peau et aux muscles.
Référence: Fédération québécoise des massothérapeutes

6 aliments à consommer en cas de diabète de type 2

Le diabète de type 2 représente 90% des cas de diabète.  L'alimentation joue un rôle clé chez les personnes souffrant de cette maladie.  Elle doit permettre de combler les besoins nutritionnels, de contrôler le taux de glycémie et de lipides sanguins en plus de favoriser le maintien du poids santé et de prévenir les maladies cardiovasculaires.  Voici les 6 aliments à intégrer au menu en cas de diabète, en plus d'une alimentation saine et équilibrée et d'une activité physique régulière.

La poire:  Haute teneur en fibres alimentaires aide également à la diminution des risques de troubles cardiaques ainsi la régularisation du transit intestinal
L'avocat: Excellent choix car fortement antioxydant et permettant une
diminution des lipides sanguins

L'orge: Très nutritif, riche en fibres solubles et en vitamine E
Le saumon: Excellente source d'oméga-3.  Ce type d'acide gras aide à réduire la tension artérielle, les triglycérides sanguins et la formation de caillots de sang
Le brocoli: À consommer cru ou légèrement cuit, renferme beaucoup de vitamine C
La patate douce: Teneur élevé en antioxydants, riche en anthocyanines, ce qui permet de réduire l'oxydation du «mauvais cholestérol».

Référence:  Passeport Santé
Bonne lecture!

Classé dans : Journal

Mots clés : aucun