«Là où le corps et l'esprit s'unissent au bien-être.»

Articles parus en 2016


                                       
Détox, énergisants, antioxydants...Les smoothies permettent de faire le plein de vitamines et de stimuler ainsi ses défenses immunitaires.  Voici 4 recettes de smoothies à emporter tout au long de la journée!


  Smoothie détox banane-figues

Pour 1 verre de smoothie:
-1 banane
-150g de figues
-3/4 de tasse de lait
Épluchez la banane et les figues et coupez le tout en rondelles.  Mélangez tous les ingrédients et mixez dans un blender pendant 30 secondes.
Intérêt nutritionnel: Les figues, antioxydantes, sont de source importante de flavonoïdes, des composés phénoliques qui protègent de certaines maladies (cancers, troubles cardiovasculaires...).  Les bananes, en plus d'avoir également des vertus antioxydantes, sont riches en bêta et en alpha-carotène, deux caroténoïdes qui se transforment en vitamine A dans l'organisme.  Cette dernière joue un rôle important dans l'absorption du fer, essentiel à l'énergie corporelle.  Elle préviendrait aussi le déclin cognitif.  Le lait assure lui un apport en calcium non négligeable.


  Smoothie riche en vitamines carotte-papaye

Pour 1 verre de smoothie:
-2 carottes
-250g de papaye
-jus de citron
Épluchez les carottes et coupez-les en rondelles.  Lavez la papaye, retirez les pépins puis coupez 250g en cubes.  Mixez les deux ingrédients au blender pendant 30 secondes.  Ajoutez quelques gouttes de jus de citron et votre smoothie sera prêt à déguster.
Intérêt nutritionnel: Composé de fruits oranges, et donc riche en bêta-carotène, ce smoothie carotte-papaye est idéal pour protéger son système immunitaire contre les maux hivernaux.  Il constitue une source importante de vitamine C, qui participe aussi à la production du collagène, essentiel à la formation du tissu de la peau, des ligaments et des os.  La vitamine C a également un effet antioxydant qui permet de protéger des radicaux libres qui endommagent notre organisme.  Astuce:  vous pouvez remplacer la papaye par des oranges, souvent plus faciles à trouver.


  Smoothie riche en fibres concombre-pomme-carotte

Pour 1 verre de smoothie:
-1 carotte
-1 pomme
-1/4 de concombre
Épluchez les 3 ingrédients et passez-les à la centrifugeuse.  Mélangez ensuite les 3 jus obtenus.
Intérêt nutritionnel: Les pommes, les carottes et les concombres sont connus pour avoir un apport en fibres important.  Ces fibres solubles permettent de réguler les taux de cholestérol et de glycémie dans le sang.  Des études ont par exemple montré que la pectine contenue dans la pomme entraînerait une baisse du mauvais cholestérol (LDL) et des triglycérides.  Les fibres ont aussi l'avantage d'améliorer le transit intestinal, évitant ainsi la constipation.  N'hésitez pas à préparer ce smoothie le matin et à le consommer en l'emportant avec vous tout au long de la journée.


  Smoothie ''green''

Pour 1 grand verre:
-3 pommes vertes
-quelques branches de céleri
-1 poignée d'épinards frais
-1 tasse d'eau
-Passez les pommes vertes à la centrifugeuse, ajoutez le céleri et enfin les épinards.  Ajoutez l'eau et mélangez.
Intérêt nutritionnel: L'avantage de ce smoothie composé de fruits et légumes crus est qu'il n'y a pas de perte en nutriments car ils ne sont pas soumis à la cuisson.  Les légumes verts renferment une quantité importante de chlorophylle, qui a la capacité de détoxifier l'organisme.  Les légumes verts sont aussi d'excellentes sources de vitamines, de minéraux, de fibres et d'antioxydants.  Ce smoothie permet de bénéficier plus facilement des bienfaits de fruits et légumes, surtout si vous n'avez pas l'habitude d'en consommer à chaque repas.

Bon smoothie!
Référence: Passeport santé



Une anémie entraîne des sensations de froid

L'anémie est un phénomène qui se caractérise par un déficit en hémoglobine dans le sang.  Une pathologie qui concerne davantage la population féminine que masculine, et qui toucherait environ une personne sur quatre.  Que l'on soit anémié suite à un manque de fer, de vitamines B, ou d'acide folique, parmi les symptômes les plus courants d'anémie on peut retrouver la fatigue, la pâleur, des essoufflements durant l'effort et une sensation de froid quasi-permanente.
La sensation de froid que peuvent ressentir les personnes anémiées peut s'expliquer très naturellement: l'hémoglobine, une protéine qui sert à transporter l'oxygène dans notre corps.  Alors quand nos globules rouges en manquent, notre organisme n'est plus suffisamment approvisionné en oxygène.  Et des muscles qui ne reçoivent pas suffisamment de sang, ce sont des muscles qui vont être plus froids, et s'engourdir plus facilement.

Une consommation d'alcool refroidit l'organisme
Même si la croyance populaire voudrait que l'alcool réchauffe, après avoir bu un ou plusieurs verres d'alcool, c'est souvent une sensation de froid qui nous envahit.  Explication: l'alcool au même titre que la nourriture, fournit des calories à notre organisme (environ 7kcal/g), mais les calories fournies par l'alcool sont des calories vides car elles ne contiennent pas de nutriments ou d'éléments bénéfiques comme les vitamines et les minéraux.  Notre corps va alors dissiper ces calories sous forme de chaleur.  En pratique, quand on avale une boisson alcoolisée, l'alcool va dilater les vaisseaux sanguins à la surface du corps ( ce qui explique qu'on attrape souvent le nez ou les joues rouges quand on boit.)  D'où une impression de chaleur quand on passe une soirée bien arrosée.
Impression de chaleur, car l'alcool ne nous réchauffe pas du tout: comme il fait affluer la chaleur à la surface de notre corps, il transporte notre chaleur interne vers l'extérieur.  Et quand les vaisseaux ne sont plus dilatés, et la sensation de chaleur partie, on se retrouve à frissonner, et à se sentir tout froid de l'intérieur.  Normal: la température de notre corps aura, en réalité, baissé (elle baisse d'environ un demi-degré pour 50g d'alcool consommé).  C'est pourquoi une consommation régulière peut s'accompagner de frilosité chronique.

La fatigue peut diminuer la température corporelle

Quand on est fatigué (ce qui peut aller du simple manque de sommeil à la fatigue chronique), on a vraiment l'impression que notre organisme fonctionne soit mal, soit au ralenti.  C'est un peu vrai!  Lorsque notre corps accumule trop de fatigue, il se peut que cela dérègle partiellement notre système nerveux et tous les mécanismes de notre corps qui permettent de réguler notre température corporelle.  Lorsqu'il manque d'énergie, notre corps assure de fait moins bien ses fonctions principales (effort musculaire, digestion, etc.)  Or, la plupart de ces réactions sont à l'origine d'un dégagement de chaleur pour l'organisme.
Quand notre corps, trop fatigué, tourne au ralenti, il produit moins d'énergie, et il se peut donc que cela se traduise par une baisse de notre température.  on a le sentiment d'avoir froid de l'intérieur, et malgré nos pulls et nos gilets, on ne se réchauffe pas.

Une carence en fer peut causer des frissons
  La carence en fer est un des cas d'anémie les plus fréquents chez les femmes.  Lorsque l'on souffre d'une carence en fer, il n'est pas rare que l'on ait toujours froid, ou que l'on soit sujet aux frissons ou aux sueurs froides.  En effet, le fer est un oligo-élément minéral qui joue un rôle clé dans l'acheminement des cellules d'oxygène dans le sang.  Un processus qui joue un grand rôle dans la thermorégulation générale de notre corps (comme nous l'avons vu tout à l'heure avec l'anémie).  Quand notre organisme manque de fer, notre corps a donc plus de mal à se réchauffer, sans oublier la fatigue qui va souvent de pair avec une carence en fer.
Il est donc conseillé aux personnes qui ont toujours froid et qui ne se l'expliquent pas de faire une prise de sang pour voir s'il s'agit bien ou non d'une carence en fer.  Si oui, le médecin pourra prescrire des compléments de fer.
Pour ne pas risquer de carence en fer, il ne faut pas oublier de mettre à nos menus des aliments qui en contiennent naturellement comme: la viande rouge, les fèves, le foie, le poisson, l;e boudin noir, les lentilles, etc.

Une mauvaise circulation rend les extrémités froides

Il arrive à certaines personnes d'avoir une température corporelle normale, mais de ressentir une sensation de froid uniquement aux extrémités.  Hiver comme été, ces personnes ont systématiquement les mains et les pieds tout froids.  Parfois, leurs extrémités peuvent, en plus, devenir bleutées, engourdies et douloureuses.  Dans ce cas, il peut s'agir d'un problème de circulation sanguine.  Un phénomène qui peut avoir deux origines différentes.  la première, c'est que même si notre coeur pompe suffisamment de sang pour assurer la thermorégulation générale de notre organisme, il n'en pompe pas assez pour amener le sang jusqu'aux extrémités de notre corps.  La deuxième, c'est que l'on ait des artères bouchés au niveau des pieds et/ ou des mains; comme le sang réussit peu à passer dans ces artères, nos extrémités ne sont plus assez irriguées.
Si le fait d'avoir toujours froid aux pieds et aux mains nous pose problème, notre médecin peut nous rediriger vers un spécialiste qui déterminera la cause de ce trouble (et des solutions).

Toujours les mains et les pieds froids avec la maladie de Raynaud
La maladie de Raynaud peut concerner elle aussi les personnes qui ont toujours les mains et les pieds froids, car il s'agit là encore d'un trouble de la circulation du sang.  À ceci près que la maladie de Raynaud est une pathologie chronique: les problèmes de froid dans les extrémités surviennent en effet ponctuellement (souvent d'ailleurs suite à une exposition au froid ou à une période de stress émotionnel intense), dans des épisodes qui peuvent durer de quelques minutes à quelques heures. 
Autre légère variante: les personnes qui souffrent de la maladie de Raynaud n'ont pas les extrémités bleues, car ces dernières auront tendance à virer au blanc.  En plus d'être très froides, engourdies et très peu sensibles.  De plus, il n'y a que les pieds et les mains qui peuvent être touchées, mais aussi le nez, la bouche, ou les oreilles.
En cas de crise, il est conseillé de se mettre au chaud, puis bouger et masser les parties concernées pour les réchauffer.

Froid à cause des régimes trop stricts
Pour que notre organisme réussisse à fonctionner de manière optimale, il faut que la température de notre corps avoisine toujours à peu près les 37 C.  Et pour que notre corps réussisse cette régulation par lui-même, il a besoin de calories pour produire de la chaleur.  En effet, la moitié de nos dépenses caloriques quotidiennes est consacrée à maintenir une température corporelle stable (c'est ce qu'on appelle la thermogenèse).  Et plus la température extérieure baisse, plus on aura besoin d'ingérer de calories pour assurer notre thermogenèse et faire fonctionner notre thermostat interne.  Or les personnes qui s'imposent des diètes drastiques net restrictives (jeûnes, régimes hypocaloriques, etc) ne consomment pas un nombre suffisant de calories pour assurer une thermogenèse efficace .  Résultat: l'organisme ne réussit pas à maintenir sa température corporelle à 37C, et on a froid!  Et plus on a froid, plus notre corps va brûler des calories pour essayer de faire remonter notre température.  Un processus qui est prôné par certaines méthodes d'amaigrissement dites ''par le froid''.

La sensation de froid dépend de notre constitution
C'est un fait: les personnes grandes et minces perdent plus rapidement de la chaleur que les personnes plus petites et plus rondes.  De fait, elles sont souvent plus frileuses et sensibles au froid que les autres.  C'est purement physique, car leur surface d'échange avec l'air ambiant rapportées à leur poids est plus grande, et elles possèdent une couche de graisse isolante plus fine que les personnes enrobées.  Ce qui est d'ailleurs également le cas chez les enfants.
De même, les personnes qui sont peu musclées (particulièrement les jeunes enfants ou les personnes âgées) réussissent moins à produire de la chaleur corporelle que les personnes qui possèdent une forte masse musculaire.  Elles peuvent donc avoir froid plus vite et plus souvent.  Les personnes sveltes qui ont toujours froid n'ont pas vraiment d'autre choix que de se couvrir plus que les autres.  Et particulièrement les extrémités (pieds, mains, tête) avec de grosses chaussettes, des gants, des mitaines, des foulards ou des chapeaux.

Les problèmes de thyroïde causent des sensations de froid
Une sensation de froid n'est pas toujours un facteur pris très au sérieux par les individus.  Cependant, le fait d'avoir toujours froid peut être l'un des symptômes d'une maladie insoupçonnée.  Par exemple, si l'on souffre, en plus du froid, de fatigue, que notre peau est sèche, que nos cheveux deviennent fins, que l'on a pris du poids, il s'agit peut-être d'une hypothyroïdie.  Elle est caractérisée par la chute des hormones thyroïdiennes (logique!) et se traduit par un ralentissement global de notre métabolisme.  Parmi les fonctions du corps généralement affectées par un dysfonctionnement de la thyroïde, on peut trouver la capacité à réguler la température interne.  D'où la sensation d'avoir toujours froid.  Si l'on présente des symptômes d'hypothyroïdie, il faut se rendre chez notre médecin pour faire une prise de sang.  Ce dernier pourra nous prescrire un traitement pour corriger notre carence en hormones thyroïdiennes.

Une déshydratation à l'origine d'un coup de froid
Il arrive que suite à un coup de froid, notre organisme soit déshydraté (notamment parce que l'eau contenue dans notre peau s'évapore au contact de l'air frais et sec).  Mais ce phénomène n'est pas à sens unique, et parfois, une déshydratation peut être à l'origine d'une sensation de froid.
En effet, le corps humain est constitué, en très grande partie, d'eau.  Parmi les différents rôles que joue l'eau dans notre organisme, il y a celui d'aider la régulation de la température interne.  Boire régulièrement de l'eau (1,5 L/jour) permet non seulement à l'organisme de mieux réguler sa température interne (transpirer pour évacuer la chaleur par exemple) mais également de mieux supporter les changements de températures.

L'hypoglycémie réactive cause des sensations de froid
L'hypoglycémie réactionnelle (ou réactive) est une maladie qui combine trois critères différents: des baisses d'énergie subites accompagnées de sensation de grande faim, de frilosité, de tremblements, etc., d'une glycémie inférieure à 3,5 mmol/l lors des crises, et de la dissipation du malaise dès la prise de sucre.  L'hypoglycémie réactive est une maladie que l'on rencontre souvent chez les gens qui souffrent d'intolérance au glucose, de diabète (mais pas nécessairement), ou de maladies du pancréas.
De nombreuses personnes pensent souffrir d'hypoglycémie réactionnelle quand surviennent des périodes où elles se sentent souvent fatiguées, frileuses, nerveuses...sans pour autant que leur taux de sucre dans le sang soit particulièrement bas. 

Certains médicaments à l'origine d'une hypothermie
Lire la notice des médicaments que l'on prend, c'est certes un peu rébarbatif, mais toujours utile.  En effet, l'Agence de sécurité sanitaire des produits de santé a tenu il y a quelques années à mettre en garde les consommateurs, qui ignorent souvent que de nombreux médicaments peuvent être à l'origine de la création d'une hypothermie ou de l'aggravation d'une hypothermie.  Comme par exemple, les neuroleptiques, les barbituriques, les vasodilatateurs, certains hypertenseurs, certains anti-épileptiques, la digoxine, etc.
En résumé, pour s'éviter des effets secondaires indésirables, il faut toujours se renseigner sur les médicaments que l'on va ingérer.

Bonne lecture!
Référence: Passeport Santé



  Les Fêtes sont terminées et les bonnes résolutions s'accumulent.  Voici quelques conseils pour que l'année se commence doucement et sainement.


   On ne le dit jamais assez: le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée.  Mais pour qu'il apporte toute l'énergie nécessaire à l'organisme, il faut qu'il soit complet et équilibré.  Il est important de commencer par hydrater son organisme après le jeûne de la nuit.  L'idéal est de boire un grand verre d'eau au lever.  Selon les goûts et les envies, buvez un thé ou un café.  Les produits laitiers sont importants car ils sont sources de calcium.  Mangez un fruit, qu'il soit frais ou en jus.  Enfin, pensez aux céréales, complètes de préférence, riches en vitamines, fibres et minéraux.  Elles peuvent être consommées sous forme de muesli ou de pain, pour changer des céréales habituelles.  Vous êtes ainsi prêt(e) pour démarrer la journée du bon pied.


     Boire de l'eau permet de désintoxiquer l'organisme.  Il est recommandé d'en consommer 1,5 à 2L par jour sous toutes ses formes: eau plate, eau gazeuse (composée de bicarbonate de sodium, elle a des vertus digestives, attention néanmoins aux contre-indications pour les personnes souffrant de reflux gastro-oesophagien par exemple), thé ou tisane.  Le thé vert a des propriétés antioxydantes.  Il favorise l'élimination des toxines et la circulation sanguine.  Le citron, pressé dans de l'eau tiède, contribue au renforcement du système immunitaire.  Les tisanes à base de gingembre, un antioxydant, aideront elles à réguler le transit intestinal.

   Une alimentation trop riche en gras, sucre et calories dérègle le système digestif, notamment le foie.  Nausées et manque d'appétit sont par exemple des signaux qui doivent alerter.  Le foie aide à l'élimination des toxines grâce aux enzymes contenues dans les cellules hépatocytes qui le composent.  Pour stimuler l'effet de ces enzymes, misez ainsi sur le chou, le brocoli, le radis noir, le navet, le cresson, l'artichaut, le pissenlit, l'endive, le citron ou encore le concombre.  Attention: les personnes qui ont les intestins sensibles doivent consommer ces aliments avec modération pour éviter de réveiller les douleurs.

   La routine est une forme de stabilité indispensable pour votre équilibre personnel et pour votre santé.  Elle implique des repas pris à heure fixe c'est-à-dire 3 fois par jour, avec une collation saine (fruit ou laitage) en milieu de matinée ou d'après-midi.  Votre sommeil doit être régulé: il est important de se mettre au lit plus tôt afin de pouvoir bénéficier d'un sommeil réparateur essentiel pour stimuler le système immunitaire.  Enfin pensez à effectuer une activité physique régulière: il est recommandé d'effectuer au moins 30 minutes de marche rapide par jour pour se maintenir en bonne santé.  Attention toutefois à stopper toute activité physique au moins 1H avant le coucher pour éviter les problèmes d'endormissement et d'insomnie.

   Le bien-être dépend de l'environnement de l'individu, mais aussi de sa capacité à prendre soin de lui.  Il peut cependant être difficile pour certains de trouver le temps de se relaxer, de faire du sport ou de prendre l'air.  Pourtant ce sont des atouts indispensables pour lutter contre le stress.  Le début de l'année est souvent propice aux bonnes résolutions comme le tabac, la reprise d'une activité physique ou le commencement d'un régime.  Mais si votre corps et votre inconscient ne sont pas préparés, cela risque de tourner court et d'avoir des impacts négatifs sur votre moral.  Alors en 2016, pensez à vous!

Bonne lecture.
Référence: Passeport Santé